• Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Jerôme Kerviel ou toute la misère du monde

Posté par revolvers le 30 janvier 2008

L’idée de cet article n’est pas de définir la culpabilité ou l’innocence de cet homme, je ne prétendrais pas m’y connaître en stock option et en matière de justice. Non le but c’est d’analyser tout le tappage médiatique et politique qui se crée autour de ce scandale.

Jerôme Kerviel ou toute la misère du monde dans Monde en Berne trader

Selon à peu près l’ensemble des médias, des politiques, des avocats, des banquiers, des boursiers… Jerôme Kerviel serait coupable et seul coupable. Suivant certains : il serait coupable de détournement, d’enrichissement personnel, de faillite banquaire, on l’accuserait presque du déficit de la France, du trou de la sécurité sociale, d’un crack boursier éminent… bref le coupable idéal que tout le monde fustige, un gros chiffre « 5 milliards d’euros », une photo un peu grisée et des mots « voyou », « spéculateur », « voleur », « tricheur »…

Il n’est pas question de le dédouaner de sa résponsabilité mais je me pose la question suivante : quel était le but de cet homme? Bien sûr les traders veulent la gloire et l’argent, mais finalement cet illustre inconnu avec 5 milliars d’euros en poche aurait pu tout aussi bien disparaître de la surface de la terre, pourtant il s’est rendu à la police de son plein grès. N’est-il pas un homme qui a voulu s’enrenchir comme des millions d’autres et à qui l’argent est monté à la tête? L’argent rend fou, n’en est-il pas la preuve? Mais en quoi est-il plus coupable que tous les PDGs qui laissent des entreprises dans la misère en partant avec des parachutes dorés ? En quoi est-il différent de tous ces politiques qui sont près à s’assoir sur toute éthique morale pour de l’argent? Finalement son histoire résonne comme un miroir de notre société capitaliste où la soif de l’argent, du pouvoir et du mérite peut pousser à des actions qui dépassent toutes nos folies.

Il est évident que Kerviel n’est pas le seul à « s’amuser » avec l’argent des banques, mais il y a ce chiffre presque inconcevable, balancé au nez des couches populaires au milieu d’une crise du pouvoir d’achat. Est-il réellement plus scandaleux que les bénéfices que font les multinationales sur le dos de leurs employés et leurs consomateurs (Total : 32 milliards en 6 mois, prix du litre du sans plomb : 1,35 euros!). Jerôme Kerviel coupable? Sûrement… Mais quel est le rôle de notre société? De l’idéologie économique, financière et politique? Des grands patrons? Cet homme comme le symbole de toute la misère du monde et pendant ce temps on se décharge de toutes responsabilités, ceux qui ne sont ni traders, ni patrons de grosse entreprise, ni politiques, ni avocats, ni journalistes, eux les 5 milliards ils ne savent même pas ce que c’est et ils essaient juste de nourrir leur famille ou au mieux d’économiser pour leurs vacances…

De toute manière, Jerôme Kerviel comme toute l’actualité, fera bientôt partie du passé et on inventera bien d’autres coupables, d’autres victimes… tout n’est qu’éternel recommencement… finalement faites comme vos grands parents cachez vos économies derrière la plinte des toilettes… c’est plus sûr!Vous ne ferez pas 5 milliards de bénéfices mais au moins vous n’en perdrez pas!

Publié dans Monde en Berne | Pas de Commentaire »

 

Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
asiasialarabi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les vidéos chocs de l'actu
| LE TOERE
| collège jean lurçat (Ris-Or...